Close This Window

Please download official ILL logos here

 

For using on the web or on a screenFor printing in high resolutionWhite version, for dark backgrounds

Download PNG

Download AI

Download white PNG

Download JPG

 

Download white AI

Incidents

Back to ILL Homepage
English French Deutsch 

Safety

Recent incidents

17 mai 2017 - Blocage d'un élément combustible usé

L’ILL, institut de recherche international, exploite un réacteur nucléaire classé INB (Installation Nucléaire de Base).


Le 17 mai dernier un élément combustible usé s’est bloqué dans sa hotte de manutention, pendant une opération de transfert à l’intérieur de la piscine de refroidissement.


Pratiquée totalement sous eau, l’opération consistait à déposer l’élément combustible usé au fond de la piscine de refroidissement. Elle n’a pas pu s’achever correctement. A ce jour l’élément combustible est toujours bloqué sous l’eau, en position intermédiaire. Sa puissance résiduelle est faible, environ 20 kW.


L’élément est toujours resté sous eau, il ne présente donc ni risque radiologique ni risque d’élévation de température. Une fois dégagé de la hotte de transfert il sera positionné au fond de la piscine comme pratiqué normalement.


Les transferts des éléments usés sont des opérations habituelles, déjà effectuées près de 200 fois à l’ILL sans incident.
Conformément à la pratique pour ce type d’anomalie, le classement retenu est le niveau 1 sur l’échelle INES des incidents nucléaires, qui en compte 8 (du simple écart, niveau 0, à l’accident majeur au niveau 7).


A aucun moment l’évènement n’a induit de risque, ni pour l’installation, ni pour les opérateurs, ni pour l’environnement.

 

Grenoble, le 24 mai 2017
Contact: communication(at)ill.fr

9 juillet 2015 - Absence temporaire de dépression dans la partie interne de l’enceinte de confinement double du réacteur de l’ILL, pendant la désactivation de l’alarme associée

 

 

L’ILL, institut de recherche international, exploite le réacteur nucléaire à haut flux classé Installation Nucléaire de Base (INB n°67).


Les paramètres de fonctionnement de l’installation sont systématiquement relevés pour contrôle toutes les douze heures. Le 9 juillet à 9h, le chef de quart a constaté que certaines zones situées dans l’enceinte interne du réacteur étaient en légère surpression (0,5 à 1 mbar). Lors du relevé précédent, ces paramètres étaient conformes au référentiel de sûreté. Cette anomalie n’a pas été immédiatement détectée car l’alarme associée à la surveillance des dépressions dans l’enceinte de confinement interne du réacteur était inhibée.Il convient également de souligner que le réacteur dispose d’une enceinte de confinement double, et que la pression dans l’enceinte de confinement externe était bien maintenue à sa valeur nominale de 135 mbar.


Cet évènement n’a conduit à aucune conséquence, ni sur l’environnement ni sur les personnes. L’inhibition de l’alarme ayant été effectuée sans analyse formalisée, il est déclaré au niveau 1 de l’échelle INES. A ce titre il fait l’objet d’une information publique.

 

 

24 juin 2015 - Anomalie radiologique de niveau 1

L’ILL, institut de recherche international, exploite un réacteur nucléaire classé INB (Installation Nucléaire de Base).

Environ 120  appareils mesurent en permanence le niveau de radioactivité dans les installations de l’ILL et dans l’environnement.
Périodiquement le bon fonctionnement de ces appareils est contrôlé au moyen de sources radioactives scellées, d’activité suffisante pour avoir un signal représentatif et faire réagir tous les seuils d’alarme.
Pour environ 30 contrôles par an la source utilisée est une source scellée de Cesium 137, d’activité un peu inférieure à 1 GBq. Cette source est fixée à l’extrémité d’une canne pour permettre de la disposer au contact des appareils à tester. Lors des tests, l’opérateur qui manie cette source est en liaison avec la salle de contrôle qui indique si le test est concluant.

Mercredi 24 juin, lors d’un test, l’opérateur a posé la canne avec sa source afin de faire évacuer les deux personnes présentes le temps de l’essai.
En reprenant la canne, l’opérateur s’est trompé d’extrémité et a saisi la source scellée dans sa main. Constatant, en liaison avec la salle de contrôle, que le détecteur ne réagissait pas, l’opérateur a décidé de stopper son essai. C’est alors qu’il a constaté qu’il tenait la canne du mauvais côté. Le temps pendant lequel l’opérateur a tenu la source dans sa main est estimé, par l’opérateur lui-même, à 3 ou 4 minutes au maximum.

La dose intégrée par l’opérateur a été calculée en croisant des mesures à différentes distances de la source. Elle est proche de la moitié de la limite annuelle règlementaire pour la peau au point de contact de la source scellée et de la paume de la main de l’opérateur.

L’évènement est donc classé au niveau 1 de l’échelle AIEA. A ce titre il fait l’objet d’une information publique.

Press release 13 March 2012

At 10:03 this morning an incident occurred at the Institut Laue-Langevin during an operation to clean a ca. 300-litre glove box in preparation for its period inspection. For an as yet unknown reason, the alcohol-based cleaning agent being used ignited. This caused a small fire to break out in the glove box, causing considerable damage to the rear section of the box. The worker involved extinguished the fire immediately. The reactor building was then evacuated at his request.

The readings taken show that no one at the scene of the incident was contaminated. Only the worker performing the cleaning operation suffered a minor injury to his hand.

There was no release to the environment as a result of the incident.

The nuclear safety authority (ASN) in Lyons and the Préfecture have been contacted. The CLI (local information commission) has been informed. An initial analysis of the incident was carried out during the afternoon in the presence of representatives of the ASN and the  labour inspectorate.


The ILL is an international research institute which uses neutron beams produced by its high-flux reactor to conduct scientific experiments.



Compte rendu d'évènement significatif pour une INB

L’ILL a récemment déclaré à l’Autorité de Sûreté Nucléaire le non-respect de la périodicité d’un contrôle technique.

Sur près de 1000 Contrôles et Essais Périodiques obligatoires, celui des boucles de sécurité de neuf instruments scientifiques n’a pas été effectué dans le délai règlementaire.

Ces boucles de sécurité permettent d’interdire l’entrée des zones expérimentales lorsque le faisceau de neutrons est ouvert. Le test, effectué avec un léger retard, a cependant montré le parfait fonctionnement des différentes sécurités.

Le non-respect d’une règle d’exploitation de ce type est classé au niveau 1 de l’échelle internationale INES, celui d’une « anomalie dans les conditions de fonctionnement ».

Incident of 3 October 2006

An anomaly during the transport of radioactive material

On 3 October 2006, the Institut Laue-Langevin dispatched from its site a radioactive materials transport container thought to be empty. The container actually contained a box holding three radioactive sources.

The ILL had in fact received eight radioactive samples prepared by the University of Mainz in Germany. The samples had been delivered in two containers within regulatory radioactive transport packaging.

The ILL allowed the transporter to leave the site with the packaging held to be empty. In fact only one of the containers had been removed from the package, leaving three samples in the other container. Given the low level of radioactivity of the samples the radioprotection controls carried out before the shipper's departure from the site did not detect the presence of the container and samples. The ILL noticed, when checking the samples that had been received, that the container held only five of the eight samples. The transporter was immediately contacted to ensure that the package (still in the hands of the transporter) was returned to the University of Mainz.

At the nuclear safety authorities' request the ILL has committed itself to updating its procedures to ensure that when all packages are formally accepted or dispatched their contents are checked against the description on the transport documentation.

Although the event was of no consequence to the staff of the Institute, the general public or the environment, the possibility of radioactive material being found in packaging supposed to be empty has highlighted a weakness in the ILL's levels of defence. The nuclear safety authority therefore decided to class the event at level 1 (out of 7) on the International Nuclear Event Scale.