Des radioisotopes innovants pour la médecine

Décembre 2017

Le réacteur nucléaire de l’ILL, principalement dédié à la production de neutrons pour des études scientifiques, sert aussi depuis quelques années à fabriquer des radio-isotopes innovants pour la thérapie médicale et notamment le lutétium-177, un radio-isotope très spécifique. « Ce radio-isotopes émet des rayonnements bêta dont la portée ne dépasse pas quelques millimètres, ce qui convient bien pour traiter les métastases de petite taille », indique Ulli Köster, scientifique à l’ILL. Le lutétium-177 est actuellement testé dans des essais cliniques contre certains types de cancer de l’intestin, de la prostate et du système lymphatique.

L’ILL produit le lutétium-177 en irradiant un précurseur stable, l’ytterbium-176. Ensuite cette cible irradiée est acheminée en Bavière où la société radiopharmaceutique ITG Garching sépare et purifie le lutétium-177 et le distribue aux hôpitaux au monde entier. Ainsi déjà plus de mille patients atteints du cancer ont pu profiter d’un traitement avec ce radioisotope «made in Grenoble».

D’autres radioisotopes innovants tel que le terbium-161, le scandium-47 et autres sont produits à l’ILL et acheminés vers des partenaires scientifiques pour la séparation radiochimique et des essais précliniques.

L’ILL a la possibilité de développer sa production de tels radio-isotopes et recherche pour cela des partenaires, avec comme premier objectif la mise en place d’une station d’irradiation automatisée.